Déficit : doigt sur la couture du pantalon, Sarkozy obéit à l’injonction des marchés financiers

Publié le par PCFSTMARTIN

Nicolas Sarkozy a réuni au Fort de Brégançon, François Fillon et les ministres de Bercy. Au menu de leur discussion : budget, croissance et déficits.

 

Malgré les prévisions les plus optimistes du gouvernement, il apparaît désormais comme une évidence que les 2,5% de croissance pour 2011 ne seront pas atteints. Les déficits vont continuer de se creuser, handicapés qu’ils sont par les cadeaux fiscaux divers et variés aux plus fortunés faits par la droite, dont le plus emblématique demeure le paquet fiscal du début du quinquennat.

Pire, cette réunion se tient au moment même ou les agences de notation menacent la France de dégrader sa note. C’est donc doigt sur la couture du pantalon et aux ordres des marchés financiers que Nicolas Sarkozy s’apprête à mettre en pièces le budget de l’État. Plus que jamais l’heure est à la mobilisation de tous.

 

La manifestation du 7 septembre contre la casse de nos retraites s’annonce déjà comme une étape décisive qui comptera pour l’avenir.

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article